STORIA DI MARIONETTE DI HABIBA JENDOUBI

05/11/2010

A Tunisi viene presentato "Histoires de Marionnettes" il nuovo spettacolo di Habiba Jendoubi. La signora Jendoubi è una, se non, La grande signora della marionetta tunisina. Molto conosciuta nei paesi del Maghreb merita di essere conosciuto dalle parti nostre. Artista creatrice da oltre trentenni divide la sua attività professionale tra il palcoscenico e l’attività di docente presso la prestigiosa ISAD (la scuola d’arte drammatica di Tunis).

Tutto ciò non li impedisce anche di esplorare strade originali come quella degli usi terapeutici dei burattini. Oggi offre al giovane pubblico una sua riflessione sulle poesie del poeta francese Jacques Prévert. Quello che è particolarmente interessante è che le produzioni della Jendoubi sono culturalmente della sua terra.

HISTOIRE DE MARIONNETTES: AMES TUNISIENNES ET COEUR FRANÇAIS

A Tunis a lieu la première du spectacle de Habiba Jendoubi. Ce nom ne dit probablement pas grand-chose de ce coté de la mer, mais cette grande dame de la marionnette est bien connue dans les pays du Maghreb et une bonne partie des pays du sud de la Méditerranée. Professeur à ISAD (la prestigieuse école d’art dramatique de Tunis) elle a une long expérience dans le secteur de la marionnette et pas seulement dans le secteur spectacle, comme par exemple dans l’utilisation des marionnettes en thérapie. Spécialiste du spectacle pour l’enfant elle crée un monde élégant et plein de finesse.

Avec sa maison de production la Domia-Production elle présente son nouveau spectacle "Histoires de Marionnettes" : Dans un monde peuplé de marionnettes et de masques, plusieurs questions se posent autour des poèmes de Prévert qui a chanté la vie, l’amour, la guerre… C’est donc au tour des poèmes de Jacques Prévert que Habiba Jendouhi a créer un monde et une esthétique, toujours plus élégante et profonde. Mais chose importante est que si elle connais bien les mouvements contemporain de la marionnette, elle propose des créations très liées c’est qu’elle écrit une poésie et une réflexion toute africaine et naturellement arabe (dans le bon sens du mot). Un spectacle à voir, en espérant qu’il arrive rapidement de ce coté de la mer.

Albert Bagno